Élections départementales 2015 – Tulle : « Ça va péter grave ! »

Sur le marché de Tulle, fief de François Hollande, la veille du premier tour, c’est l’abstention qui a le vent en poupe et la colère qui domine.

François Hollande sur la marché de Tulle le 15 janvier.

En campagne jusqu’au bout, le maire de Tulle et candidat aux départementales Bernard Combes a tout appris de son mentor, et aussi ami. « Avec François Hollande, j’ai compris qu’on ne devait rien lâcher jusqu’à ce que le rideau de l’isoloir soit refermé », souffle celui qui a suivi le président à l’Élysée, nommé en 2012 conseiller en charge des relations avec les élus.

À la veille du premier tour, alors que la gauche est donnée perdante en Corrèze, Combes assure que rien n’est plié. Trop de paramètres – le redécoupage des cantons, le nouveau mode de scrutin, le spectre du FN, la division de la gauche, le manque de dynamique à droite – rendent le scrutin « illisible » ici, dans le fief du président de la République.

Macron, « il est beau, il est jeune, il est riche. Ça aide ! »

François Hollande a d’ailleurs un oeil très attentif sur ce département qu’il a dirigé de 2008 à 2012, avant de passer la main à celui qui était son adjoint aux finances, Gérard Bonnet (candidat à sa succession). Ainsi a-t-il bombardé Bernard Combes de SMS jeudi soir alors que Manuel Valls était en meeting dans la salle de L’Auzelou, devant quelque 600 militants qu’il fallait remobiliser. « Tout le monde était emballé par son discours. Il a redonné du punch, du courage, il a transmis son énergie et sa foi dans les valeurs de la République », veut croire la députée du coin Sophie Dessus.

Bernard Combes, lui, s’accroche aux commentaires positifs des Tullistes après la prestation jeudi dernier d’Emmanuel Macron sur France 2, dont ils ont apprécié « la simplicité du discours, la réactivité, la clarté ». « Il est beau, il est jeune, il est riche. Même à gauche, ça aide ! » s’amuse Combes.

Tous sont conscients toutefois que la partie va être très serrée face à une droite unie et à un candidat UMP mordant, qui s’enflamme auprès de nous après la venue du Premier ministre : « Valls, c’est le capitaine Miller qui vient sauver le soldat Ryan ! C’est pathétique. » Toutefois, Pascal Coste ne veut pas fanfaronner trop tôt et assure lui aussi : « Ça ne sert à rien de faire des petits calculs, le scrutin est trop compliqué. »

Hollande, « les oreilles vont lui chauffer »

Sur le marché de Tulle, installé le long de la rivière Corrèze, c’est l’abstention qui tente le plus d’électeurs. « Ici, tout le monde aime bien Hollande », commence Alain, apiculteur. Derrière son stand de miel, il admet que le président est « un bon vivant, pas bégueule » : « Les dames lui sautent au cou quand elles le voient, lui offrent de petits coeurs », raconte-t-il. Mais c’est pour tempérer aussitôt : « Je crois que cette fois, les oreilles vont lui chauffer. »

Les primeurs Alain et Marianne, installés à quelques mètres de là, n’iront pas voter. Ville de François Hollande ou pas, ça ne change rien pour eux. « Vous auriez de l’affection pour quelqu’un qui vous retire votre portefeuille, vous ? » enrage le premier, qui a dû abandonner son emploi de chauffeur de camion, étouffé par les impôts, pour se reconvertir dans la vente de fruits et légumes.

En face, Corinne, traiteur qui vend de la choucroute, des paupiettes de dinde ou de l’aligot, pronostique des scores jamais vus pour le FN dans ce coin de Corrèze très marqué par l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et le tragique épisode des 99 pendus de Tulle. Elle n’y va pas par quatre chemins : « Ça va péter grave, les gens en ont marre. »

source : LE POINT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s