Pollution de l’air : les épandages agricoles sont en cause

Il fait beau… donc l’air est très pollué ! Ce paradoxe de l’époque moderne se traduit par une forte pollution sur le nord de la France et la région parisienne. Pour une fois, les autorités réagissent un peu plus tôt.

Le 19 mars dernier Paris était la ville la plus polluée du monde et son air ressemblerait à un kit de petit chimiste. Un peu d’oxyde d’azote qui forme de l’acide nitrique… du dioxyde de soufre qui donne de l’acide sulfurique. Ne manque plus que l’ammoniac pour obtenir du nitrate d’ammonium et du sulfate d’ammonium. Maintenant, respirez un grand coup… c’est un épisode de pollution printanière. Et aujourd’hui, une nouvelle alerte à la pollution est déclenchée.

Une pollution saisonnière aux particules fines

Airparif prévoit pour ce mercredi 8 avril un épisode de pollution atmosphérique. Avec une alerte sur plus de 100 km2 et plus de 10 % de la population d’Île-de-France concernée, l’association de surveillance de la qualité de l’air déclenche la mise en place d’une procédure d’information au public. Le niveau d’information, activée à partir de 50 microgrammes par m3 d’air durant 24 heures consécutives, précède le niveau d’alerte.

Plus précisément, cet épisode de pollution concerne les particules fines PM10(notées PM pour particule matter – matière en particules). Ce sont des particules en suspension de taille inférieure à 10 μm (micromètre), soit de la taille d’une cellule. Les composants pénètrent donc aisément dans nos poumons.

Les épandages agricoles sont en cause

La pollution aux particules fines est déterminée par la taille des composants flottant dans l’air. Quant à sa composition, Airparif expliquait en mars que l’épisode de pollution était dû pour 60 % à des particules inorganiques. Cette part importante de la pollution est issue des épandages agricoles. Ceux-ci restent en suspension et finissent par se mélanger aux émanations du trafic routier, du chauffage au fioul et des émissions de charbons. Une réaction chimique se produit et forme du nitrate et du sulfate d’ammonium.

Pour résumer, il y a une convergence de polluants qui, en l’absence de vent et de pluie, se combine avec le rejet d’ammoniac issu de l’agriculture. C’est pourquoi Airparif parle de pollution printanière.

Quelles mesures pour contrer la mauvaise qualité de l’air ?

Face à cette nouvelle période de pollution, la mairie de Paris a prévu la gratuité du stationnement résidentiel. Anne Hidalgo appelle également les automobilistes à privilégier les transports en commun.

Si la pollution perdure jusqu’à jeudi, les vélib et autolib devraient être gratuits pendant une heure. Et en cas d’alerte, la mairie de Paris réclamera la circulation alternée. Ce sera alors à l’État de trancher.

Une situation qui pourrait rappeler les dysfonctionnements de mars entre la maire et Ségolène Royale. Dans un communiqué de presse, Anne Hidalgo et Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France, souhaitent une « anticipation et une coordination de l’État, de la Ville de Paris et de la région » et demandent que « les mesures à prendre pour faire diminuer les niveaux de pollution soient planifiées dès maintenant ».

JPEG - 580.4 ko
Les Vélib à Paris

Pour les responsables politiques, plusieurs logiques s’affrontent. La préoccupation de santé publique semble se heurter aux pertes économiques occasionnées par la circulation alternée et la gratuité des transports en commun. Pourtant, Airparif dénombre de nombreuses maladies imputées à la pollution : affections respiratoires, asthme, irritations oculaires, problème cardiaque, baisse des défenses de l’organisme, cancers…

L’association rappelle également que l’impact sur la santé des citoyens européens en 2000 était une perte de neuf mois d’espérance de vie. Il s’agit là d’une moyenne. La Commission européenne estime à près de 300 000 le nombre de décès anticipés sur la même période.

SOURCE: http://www.reporterre.net/Pollution-de-l-air-les-epandages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s