Belkacem : « Dieudonné a fait énormément de mal dans la jeunesse française »

Rebondissant sur l’échange entre des lycéens et le président de la République française, François Hollande, au sujet de Dieudonné, elle a livré son inquiétude entre deux sanglots étouffés, presque au bord des larmes (première minute de la vidéo ci-dessous) :

La solitude de Manuel Valls face à Dieudonné

Manuel Valls avait prétendu à l’Assemblée nationale qu’il avait été seul dans son combat face à Dieudonné. Une standing ovation de l’ensemble des députés fait-elle de vous un « homme seul », monsieur Valls ?Solliciter le Conseil d’État à plusieurs reprises et en toute illégalité fait-il de vous un « homme seul », monsieur Valls ? Le tout abondamment relayé et soutenu par la presse de masse qui a fait de votre combat personnel contre Dieudonné sa une pendant des années ? Tout ceci fait-il de vous un « homme seul », monsieur Valls ?

Les intellectuels déserteurs

Belkacem se plaint, à l’instar de Manuel Valls, de l’absence de réaction de la société civile et des intellectuels. C’est donc la faute du peuple ? Les gens sont coupables de rire parce qu’ils trouvent cela drôle ? Quant aux intellectuels, il serait bon de savoir de quoi on parle ici. D’Alain Finkielkraut à Bernard-Henri Lévy, en passant par tous les comiques patentés, de Nicolas Bedos à Élie Semoun, tous ont fait part de leur mépris. Tous ces agents autorisés dans les médias ont fait part de leur hostilité à l’égard du meilleur humoriste français de tous les temps. Une bien curieuse « absence de réaction »

Ce discours sur le deux poids, deux mesures.

Selon Belkacem, il n’existerait donc pas de deux poids, deux mesures ; tout ceci est imaginaire. Pourtant, elle enchaîne en nous parlant de la« hiérarchie des valeurs » que la jeunesse aurait perdue. À savoir, ce qu’il faut autoriser ou pas, ce pour quoi il faut pleurer ou pas, rire ou pas… Une contradiction majeure qui ne semble embarrasser ni la ministre ni le journaliste.

Pourquoi la liberté d’expression pour Charlie et pas pour Dieudonné ?

Une question qui reviendrait souvent dans la bouche des écoliers, mais un bon sens qu’elle déplore. Elle met sur le même plan ceux qui s’interrogent sur cette réalité et ceux qui auraient déclaré que « ce qui est arrivé à Charlie Hebdo, finalement ce n’est pas si grave, parce qu’ils l’avaient bien cherché ». Un amalgame dangereux alors que Dieudonné n’a eut de cesse de dénoncer la violence sous toutes ses formes et de prôner la paix, comme en atteste sa déclaration « Je me sens Charlie Coulibaly » (il ne peut y avoir de paix qu’entre la victime et le bourreau) et son prochain spectacle intitulé Dieudonné en paix.

Donc Dieudonné a fait énormément de mal.

Oui, peut-être bien. Mais à qui, en réalité ? Les victimes de Dieudonné sont-elles vraiment ceux que François Hollande nomme les « sans-dents » ? Ou bien serait-ce plutôt le pouvoir en place qui est visé ? D’où l’inquiétude de ceux qui l’animent.

À nous de les aider à faire la différence entre ce qui relève de la liberté d’opinion et ce qui relève du délit.

La ministre de l’Éducation nationale nous explique donc qu’il faut éduquer dès le plus jeune âge à faire la différence entre de ce qui est bien et mal. C’est sans doute pour cela que la LICrA et l’Avant-gardiste Alain Jakubowicz ont signé une convention avec le ministère de l’Éducation nationale pour lutter contre Dieudonné et Soral. Des intervenants tout à fait légitimes et objectifs, qui ne sont pas du tout partis pris dans l’histoire, n’est-ce pas, madame Vallaud-Belkacem ? Et cela malgré les quelques centaines de procès intentés contre Dieudonné depuis plus de 10 ans par cette officine et ses représentants ! 20150129-09-najatvb-web-720x480 SOURCE :QUENEL +

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s