Des scientifiques chinois ont modifié génétiquement le premier embryon humain

2046489
Pour la première fois de l’Histoire, des scientifiques ont modifié les gènes d’embryons humains
Un groupe de scientifiques chinois vient d’annoncer qu’ils avaient réussi à modifier le génome d’embryons humains, ce qui n’avait jamais été réalisé auparavant, selon un rapport publié dans le journal en ligne Nature. Une récente découverte de la biotechnologie, que l’on appelle déjà la plus grande découverte biotechnologique du siècle, a montré la façon dont les scientifiques pourraient être en mesure de modifier un génome humain quand celui-ci n’est encore que dans un embryon.

Cela pourrait changer non seulement le matériel génétique d’une personne, mais pourrait également modifier l’ADN qu’elle transmet, en supprimant les « mauvais » codes génétiques (et potentiellement ajouter les «bons») et prendre part activement à l’évolution.

Des scientifiques préoccupés par cette nouvelle avaient déjà averti qu’il ne faudrait pas modifier le génome humain de cette manière tant que nous n’en comprenons pas mieux les conséquences. En effet, des rumeurs soulevées dans un article de la MIT Technology Review intitulé « L’ingénierie du bébé parfait », soupçonnaient déjà que des scientifiques chinois travaillaient sur l’utilisation de cette technologie.

Mais un article publié dans le journal Protein and Cell par un groupe de chercheurs chinois, dirigé par Junjiu Huang de l’Université de Sun Yat-sen, montre que les travaux ont déjà été effectués. Au moins quatre groupes différents « poursuivent l’édition de gènes dans les embryons humains », selon Nature.

Plus précisément, l’équipe a essayé de modifier un gène dans un embryon non viable qui aurait été responsable d’une maladie mortelle du sang. Mais ils ont noté dans l’étude qu’ils avaient rencontré de sérieuses difficultés, ce qui suggère qu’il y a encore d’importants obstacles avant que toute utilisation clinique devienne une réalité. CRISPR, la technologie qui rend tout cela possible, peut trouver les mauvaises sections de l’ADN et les couper et même les remplacer pour corriger des maladies génétiques, mais il peut aussi apporter des changements indésirables. Son niveau de précision est encore très faible.

Embryon humain génétiquement modifié, ADN
Crédit Photo: Wikimedia – Christoph Bock
Le groupe de chercheurs ont introduit avec succès l’ADN qu’ils souhaitaient, seulement dans « une fraction » des 28 embryons qui avaient été « mariés correctement » (ils ont essayé sur 86 embryons au début et testé 54 embryons sur les 71 qui ont survécu à la procédure). Ils ont également trouvé un «nombre surprenant de mutations « hors cible »». Junjiu Huang a expliqué qu’ils avaient ensuite arrêté parce qu’ils savaient que s’ils accomplissaient ce travail médicalement, le taux de réussite serait plus proche de 100%. Notre compréhension de CRISPR doit considérablement évoluer avant d’y arriver, mais c’est une nouvelle technologie qui change rapidement.

Modification de l’ADN : des inconvénients et des avantages
Même si l’équipe chinoise a travaillé avec des embryons non viables, embryons qui ne peuvent pas donner lieu à une naissance « vivante », la modification du génome humain et de l’ADN d’un embryon sont considérées comme éthiquement critiquables, car elles pourraient conduire à d’autres utilisations de cette technologie chez les humains. La modification de l’ADN des embryons viables pourrait avoir des résultats imprévisibles pour les générations futures, et certains chercheurs souhaitent que nous comprenons mieux cela avant de le mettre en pratique.

Pourtant, de nombreux chercheurs estiment que cette technologie pourrait être précieuse, bien que la plupart ne pensent pas qu’il soit encore temps de l’utiliser. Elle pourrait éliminer les maladies génétiques comme l’anémie drépanocytaire, la maladie de Huntington, et la fibrose kystique, toutes des maladies dévastatrices provoquées par des gènes qui pourraient théoriquement être supprimés. D’autres craignent qu’une fois que nous pourrons la maîtriser avec précision, elle sera inévitablement utilisée pour créer des êtres humains « parfaits » avec des traits spécifiques désirés. Toujours est-il que même si cette recherche est considérée comme discutable aujourd’hui, elle est toujours activement en cours d’expérimentation.

Le groupe de chercheurs a l’intention d’essayer d’améliorer la précision de CRISPR chez les animaux pour l’instant. Mais CRISPR est apparemment très facile à utiliser, selon les scientifiques qui ont déjà plaidé en sa défaveur, ce qui signifie qu’il est extrêmement probable que ces expériences vont se poursuivre.

Crédit photo principale : Pixabay – PublicDomainPictures

SOURCE . toolito.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s