Comprendre : LA DISPARITION DU CASH par Martin Pêcheur

La plupart d’entre vous ont vu passer ça. Il serait question de supprimer le cash, la monnaie, l’argent liquide, le fric, le pognon, le blé, l’artiche, le bon vieux flouze, quoi !

Finies les opérations pièces jaunes, les quêtes pour Emaüs ou la Croix Rouge, fini aussi le : « T’as pas 2 balles ? » 2 balles, qui, mine de rien, permettent aux laissés pour compte de la rue de se payer un quignon de pain, les croquettes de leur chien, un café chaud l’hiver, et pourquoi pas un quil de rouge pour ne plus voir leur misère…

J’ai tenté de comprendre, mais j’ai vraiment eu du mal à trier ce qui relève de la réalité possible et de ses conséquences  ou de la campagne médiatique.
Mes connaissances en économie étant à peu près équivalentes à celles en informatique c’est à dire proches du degré zéro, j’ai demandé à Martin Pêcheur, un ami économiste, de répondre le plus simplement possible à mes questions sur le sujet et il a eu la bonté d’écrire cet article pour les brins. Vous verrez, c’est accessible, la preuve, j’ai compris ! Qu’il en soit vivement remercié.

G.

Un peu d’Économie… Ce matin : Le Cash.

par Martin-Pêcheur                                                                        Martin-P

Depuis quelques semaines des économistes, libéraux, s’expriment sur les médias
à propos des nombreux avantages qu’aurait la suppression du cash.

Ainsi Larry Summers (économiste, enseignant et ancien secrétaire au Trésor sous Obama),
Kenneth Rogoff (ex économiste en chef au FMI), Peter Bofinger (économiste, enseignant) Willem Buter (économiste en chef de Citigroup), Jim Leaviss (ex économiste de la Bank Of England) développent les avantages de cette pratique monétaire (1).

En France, en mettant en avant le terrorisme on y arrive tout doucement.  Ainsi, à partir de Septembre 2015, pour tout paiement en espèces, le maximum sera de 1000 €. Bon ! C’est pour les résidents. Pour les non résidents ce sera 10 000€ (2)

Plus récemment notre Ministre de l’économie, M. Sapin, pense lui, que diminuer
le montant minimum d’une carte de crédit va faciliter les achats…où comment prendre le problème à l’envers. (3)

A une époque pas si lointaine, nous étions fiers d’avoir de l’argent et de pouvoir le sortir de son compte en espèces.  C’était le fruit d’un labeur .
Aujourd’hui, on doit justifier, au guichet, d’une telle sortie ! Le monde à l’envers (ex : question de ma chargée de clientèle « Et pourquoi vous avez besoin de cette somme ? etc.) mon fils aussi quand il était petit me posait des questions du style « Et pourquoi quand tu as plus de sous tu n’en prends pas au distributeur ? Il le donne! » maintenant qu’il est plus grand je lui déconseille la banque.

Alors pourquoi restreindre le cash ?

Les arguments officiels :

Lutte contre le blanchiment, le travail au noir, la criminalité (prostitution, drogue etc.). Possibilité de relance de l’économie par des taux négatifs (cf. en fin d’article la théorie de Summers et Rogoff).

Vos achats peuvent/pourront être faits par des cartes de crédits, des cartes bancaires rechargeables pour des « petits » achats (ex baguette de pain…),mais aussi votre téléphone portable et demain avec une puce implantée dansvotre main (se pratique déjà dans pour les noctambules sur la côte espagnole).

Le commerçant s’équipera d’un Terminal de Paiement Electronique (TPE) avec ou sans contact.

Très pratique pas besoin de monnaie, c’est toujours juste ! De la même façon pas besoin d’en rendre non plus, un porte monnaie léger, léger…Et rapide avec ça, un paiement aussi rapide que l’achat, dès que j’en ai envie, c’est MOI qui décide (bon,  un peu la pub aussi).

Pas de risque d’erreur de comptabilité à la fin du mois vous pouvez suivre vos achats avec une grande précision. Exact ! mais vous n’êtes pas le seul…

La gestion de ces méga données d’informations raconteront toutes vos transactions et vous suivront à la trace, une traçabilité parfaite pour des boîtes comme Google, Twitter ou les grandes surfaces qui ne manqueront pas de vendre leurs infos pour mieux vous plumer (cf en fin d’article : la rente du consommateur).
Vous contribuerez à développer des entreprises françaises hight tech comme Gemalto (fabricant de cartes à puces), Ingénico (solutions de terminaux de paiements), Visa et consorts, donc vous défendez l’emploi c’est du patriotisme économique !

Bref, le bonheur technologique sur un bout de plastique.

Comment organiser cette transition ? progressivement et en douceur : ex de la
Chase Bank sur Cleveland (USA) en mars 2015 (4).

Imaginons maintenant que nous sommes dans une société sans cash…

Votre salaire/indemnité/allocation est versé sur votre compte, vous réalisez
vos achats habituels par les moyens de paiements démonétisés mis à votre disposition (TPE, portable, cartes etc.) à la fin du mois il vous reste par ex. 100€  (c’est votre épargne).

Économiquement la situation n’est pas bonne (pays endetté, déficit, chômage de masse etc.) bref, comme aujourd’hui mais en pire.

La Banque Centrale Européenne (BCE) décide de frapper fort et impose des taux négatifs sur les comptes bancaires par ex. 2% mensuel. Vous avez vite compris qu’à la fin du mois il ne vous reste plus 100 € mais 98 €, vous décidez donc de dépenser votre argent. C’est le but recherché ! Vous allez alimenter le circuit économique et la consommation (aujourd’hui 70% du PIB c’est la consommation des ménages). La BCE espère que l’économie reparte…

Comme vous êtes un(e) petit(e) malin(e), en raison de vos lectures sur le net, vous décidez d’acheter des conserves de nourriture (ou des actions en bourse) car vous avez aussi remarqué que les prix progressent et dans quelques mois vous pensez les échanger avec d’autres choses, cela peut-être une bonne stratégie. Accessoirement vous êtes en train d’inventer une nouvelle monnaie.

Le temps passe et l’économie ne repart pas. Les financiers s’affolent un jeudi (un crach boursier c’est souvent un jeudi, sans doute l’approche du week-end) et la bourse plonge, votre banque perd des sommes colossales, son cours plonge, elle est virtuellement en dépôt de bilan.

Rassurez-vous l’État va agir pour la sauver… en prenant directement sur votre compte ! L’argent de votre compte appartient en fait à la banque, vous détenez juridiquement une créance sur votre banque (d’où l’appel aux actionnaires et créanciers de la banque en
fin d’article). Aucune échappatoire.

De la même façon, l’État pourra créer de nouveaux impôts sur les dépôts en  sachant exactement combien il percevra.  C’est pas de la bonne gestion, ça ? De même il pourra sanctionner un individu par prélèvement direct sur son compte, via une Haute Autorité, une sorte de prison économique…

En conclusion :

Imaginez que vous avez un peu de sous devant vous et que votre banque fait faillite, comment récupérer votre argent ? et bien on ne peut pas…(cf en fin d’article : Conseils pour un coffre).

Le but, pour les banques (banques centrales et banques commerciales) c’est d’éviter la tentation des épargnants de convertir leurs dépôts en liquiden(billets) car si cela arrive et bien… elles coulent car il n’y aura pas assez d’espèces pour satisfaire la demande c’est ce qu’on appelle un « bank run » ou course aux guichets des banques pour retirer ses avoirs (pensez à Chypre, à la Grèce) .

Ne rigolez-pas c’est déjà arrivé pour la Washingthon Mutual (4)
Comprendre comment (4 Bis).

Une société où le cash n’existe plus où en parallèle toutes les transactions peuvent être tracées et bien, c’est le pouvoir maximum des gouvernements sur le peuple.

Si une autorité quelconque décide de vous couper l’accès à votre compte pour « déviance », les révolutions ne seront plus possibles (imaginez les cadres du FLN (guerre d’Algérie) sans accès au cash : plus de collecteurs d’impôts révolutionnaires = plus de révolution). Mais ces gens là sont des terroristes dans les livres d’histoire français mais en Algérie ce sont des résistants qui
ont libéré le pays.

Bill Bonner dans son article se pose la question : pourquoi mettre un terme à 5000 ans d’histoire ? (5)

source:http://lesbrindherbes.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s