Le silence des oiseaux, le reportage choc sur la disparition des passereaux….

Voici un reportage sur l’état pitoyable de nos amis ailés. La sonnette d’alarme est tirée, va t-on agir? Imaginez le silence sans les chants d’oiseaux……

Le silence des oiseaux, le reportage choc sur la disparition des passereaux

Imaginer un monde sans musique semble impossible, mais qu’en serait-il si nous n’entendions plus jamais le chant des oiseaux ? Les scientifiques sonnent la sonnette d’alarme sur un phénomène inquiétant : le déclin de la population de passereaux dans nos ciels. Le documentaire « Le silence des oiseaux » se propose d’étudier les causes qui mettent en péril les habitats et la vie de ces créatures singulières. Un appel urgent à l’action…

L’extinction des espèces n’est pas un mythe, en voici une bien triste nouvelle preuve. On le sait, les oiseaux jouent un rôle essentiel dans l’équilibre de la biodiversité. Depuis toujours, ils dispersent les graines et pollinisent les plantes dans la nature sans même le réaliser. Ces oiseaux, qui dépendent clairement des écosystèmes dans lesquels ils vivent, voient leur habitat gravement menacé par l’urbanisation, l’agro-industrie et la chasse au point d’être contraints de s’adapter (ou mourir) à un environnement hostile.

Si les passereaux représentent plus de la moitié des oiseaux de la planète, leur nombre est en chute libre depuis 50 ans. L’hirondelle noire a par exemple connu un déclin de 78% depuis 1970, quant à la paruline du Canada, sa population a baissé de 66% depuis 1966… Seule la moitié des espèces d’oiseaux recensées dans les années 60 sont toujours en vie à l’heure actuelle et de nombreuses parmi elles sont gravement menacées de disparition. Cet écroulement de la biodiversité s’est pourtant déroulé devant nos yeux, dans l’ignorance de la majorité et continue de se produire en ce moment même.

 

Le documentaire en deux parties « Le silence des oiseaux » réalisé par Susan Rynard se propose d’étudier la vie des passereaux et l’évolution de leur habitat dans un contexte urbain sous la pression d’un développement économique croissant. En explorant l’immensité de territoires tels que la forêt boréale canadienne ou les marais de Turquie orientale, des scientifiques, des écologistes et des amateurs passionnés se penchent sur l’impact du bruit, des lumières artificielles, des pesticides et des changements climatiques sur les populations de passereaux.

En pratique, ces oiseaux représentent un baromètre de nos écosystèmes, nous informant sur la bonne santé de notre planète. Ils nous préviennent des changements de saisons, de l’arrivée d’une tempête ou du niveau de pollution présente dans la chaîne alimentaire. Ils sont aujourd’hui en grand danger de par nos actions collectives qui affectent directement l’environnement. Leur sort est-il irréversible ? Les scientifiques tentent actuellement de développer de nouvelles technologies dans l’espoir de sauver les passereaux de ce terrible destin. Des acteurs privés et associations tentent également d’apporter leur aide. En ce sens, on peut citer La Farine Mélodieuse, un projet belge de production de farine biologique, sans intrants chimiques, où 10% de la récolte de blé est laissée aux oiseaux pour l’hiver.

A l’approche de la 21ème conférence sur le climat qui aura lieu à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, il est urgent que chacun ouvre les yeux sur les conséquences dramatiques qu’entraînent des besoins humains toujours plus croissants sur les espèces de la planète. Il est nécessaire que des mesures strictes soient prises et tenues avant que le chant des passereaux ne deviennent pour tous qu’un lointain souvenir.

« Le silence des oiseaux« , un documentaire à ne pas rater ce vendredi 18 septembre à 19h sur la chaîne Arte. Rediffusions prévues le vendredi 2 octobre à 18h15 et le vendredi 9 octobre à 11h40. Également disponible temporairement surYoutube.

Source : arte.tv via 2012un-nouveau-paradigme

http://tinyurl.com/o5k3k3u

Des touristes perturbent la ponte de tortues de mer au Costa Rica

C’est une horde de touristes qui s’est précipitée sur une plage costaricaine où des tortues de mer en voie d’extinction réalisaient leur ponte annuelle. Perturbées par cette foule de curieux à la recherche du selfie qui fera le buzz sur les réseaux sociaux, de nombreuses tortues sont retournées à la mer sans pouvoir faire leur nid.

Note: Les cons ça osent tout, c’est à ça qu’on les reconnaît (Audiard)

source :http://lesmoutonsenrages.fr/2015/09/21

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s