La tension entre l’Iran et l’Arabie Saoudite est à son paroxysme..

sa-i

 

 

C’est une parmi tant d’autres, des inquiétantes nouvelles, venant du Moyen Orient, après l’exécution d’un dignitaire iranien, par les coupeurs de têtes « amis » de nos dirigeants.

Après l’exécution d’un dignitaire chiite par le royaume wahhabite, l’ambassade saoudienne à Téhéran a été incendiée. En réponse, l’Arabie saoudite a annoncé la rupture de ses relations diplomatiques avec l’Iran….
Déjà extrêmement tendues, les relations entre les deux principales puissances au Moyen Orient, l’Iran et l’Arabie tournent désormais au conflit ouvert.
Samedi soir, des manifestants iraniens ont mis à sac et incendié à coup de cocktails Molotov l’ambassade saoudienne à Téhéran. L’Arabie saoudite a répliqué en annonçant la rupture de ses relations diplomatiques avec l’Iran.
Que s’est-il passé ?

 

Des manifestants ont pénétré dans l’ambassade saoudienne à Téhéran, brisé des fenêtres et des meubles. Ils protestaient contre l’exécution, annoncée plus tôt dans la journée, par Riyad, d’un éminent responsable religieux chiite, le Cheikh Nimr Baqir al-Nimr, qui se battait depuis longtemps contre le traitement de la minorité chiite dans le royaume.

Considéré par les Saoudiens comme un terroriste, Le Cheikh al-Nimr a été exécuté avec 46 autres personnes : des combattant d’Al Qaeda pour la plupart, mais aussi quelques militants chiites accusés de violences contre la police lors de manifestations.

L’exécution du Cheikh al-Nimr a soulevé la colère de l’ensemble du monde chiite, que ce soit au Liban, au Yémen, en Irak au Barheïn ou en Iran. Téhéran a qualifiée la politique saoudienne d’irresponsable et annoncé que ceux qui la soutenaient en subiraient les « conséquences ».

« Le gouvernement Saoudien devra payer pour la poursuite de cette politique », a ajouté le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères, Hossein Jaberi-Ansari. L’ayatollah (conservateur) Ahmad Khatami a dénoncé le « fonctionnement criminel » de la famille Al-Saoud, et le « régime infâme » qu’elle dirige :
Je ne doute pas que ce sang pur tachera la maison Al-Saoud et qu’ils seront balayés des pages de l’histoire. »

A la suite de ces déclarations, Riyad avait d’abord convoqué samedi l’ambassadeur d’Iran pour protester.

Mais dimanche matin, l’escalade s’est poursuivie, l’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de l’Iran, promettant une « vengeance divine » :
Sans aucun doute, le sang de ce martyr versé injustement portera ses fruits et la main divine le vengera des dirigeants saoudiens. Ce savant opprimé n’a ni encouragé les gens à prendre les armes ni comploté de manière secrète, il a seulement porté ouvertement des critiques. Dieu ne pardonnera pas le sang versé de cet innocent.
Lire la suite     http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160103.OBS2153/la-tension-au-plus-haut-entre-l-iran-et-l-arabie-saoudite.html
Source TempsReel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s