EN SAVOIR UN PEU PLUS SUR LA FRAUDE FISCALE EN FRANCE

image

Vous ne savez pas grand chose sur la fraude fiscale en France? Vous en saurez un tout petit peu plus après un tel sujet, surtout que cette pratique peut concerner tout le monde, même vous! Vous la voulez sous forme de compte pour enfant? Puisque notre monde est aussi celui des bisounours, autant se faire plaisir…
Dans une magnifique contrée du nom de France, la fraude devenait une pratique aussi populaire que difficile à combattre, cela venant du fait que les outils pour mener la lutte contre cette pratique hautement immorale étaient mal en point, et que cela allait de mal en pis au fil du temps qui passait… Il était difficile de récupérer l’ensemble des 266 taxes et impôts que les gueux ne pouvaient pas toujours payer, et vu qu’entre 2002 et 2016 une « épidémie de libération forcée de postes » s’est produite avec 32 000 agents du fisc qui se sont retrouvé chez « Maître Popaul-Emploi », récupérer la dime et le reste s’avérait donc encore plus difficile. Mais comment payer alors que cet argent, les foules en avaient besoin pour survivre? Pour acheter le dernier album de Johnny ou encore pour participer aux jeux-télé par SMS… Quand aux autres, ils ne désiraient pas donner quoi que ce soit de plus aux élus qui ne méritaient vraiment pas cet argent.
Il faut dire que les techniques étaient plus ou moins connues pour éviter aux cornus-cocus français de payer, les journaux ayant développé le sujet dans leurs colonnes:
BFM: Ces 10 fraudes fiscales qui exaspèrent Bercy
Capital.fr: Fraude fiscale : les petites combines qui fonctionnent encore
Capital.fr: Fraude fiscale : les techniques sophistiquées des gros contribuables
France télévision: En quête d’actualité – Sécu, allocs, chômage : comment les fraudeurs abusent du système
Capital.fr: Contrôles fiscaux : comment échapper aux griffes de l’administration
Lavoixdunord.fr: Entreprises/fraude: le fisc publie une carte préventive des astuces fiscales
Monde-diplomatique.fr: Comment contourner l’impôt sans s’exiler
Bienveillants, ils indiquaient même quels étaient les mauvais plans à éviter…
Le jeu était quand-même dangereux, et le jeu n’en valait pas toujours la chandelle, sauf pour les seigneurs-saigneur du monde qui eux pouvaient tout se permettre sans aucun risque, comme c’était le cas pour Facebook, Google, Apple, Amazon, et l’ensemble des entreprises qui fraudaient joyeusement dans une priapée financière du nom de Luxleaks largement tolérée dans un silence étourdissant.

image

Les commandants du Titanic-France eux aussi fraudaient, ils se donnaient même de bonnes raisons pour cela comme l’expliquait Pierre Lascoumes, directeur de recherche CNRS au Centre d’études européennes (CEE) de Sciences Po, mais pour le gueux, le petits sans-dents, pas question, un centime étant un centime, celui-ci devait faire tourner la machine qui précipitait le pays dans la merde la plus totale.
Bref, tout le monde fraudait, les banques notamment avec des emprunts toxiques illégaux, elles ont été protégées par une loi, les saigneurs sans scrupules, le roi et sa cours plus communément appelés « Flamby et son énième gouvernement d’incompétents », mais pour le sans-dent, c’est niet (à la russe pour le côté peu démocratique), pas question, interdit.
Qu’importe, les gueux le faisaient quand-même, et le phénomène ne faisait que gagner en importance, ce que certains considéraient comme étant un moyen de survivre, que d’autres considéraient comme de la résistance (ou de la dissidence), certains le faisaient simplement pour emmouscailler le monde, et enfin, les derniers le faisaient juste pour avoir plus d’argent, histoire de s’acheter le dernier album de Johnny…
Jusqu’à quand exactement? Car si cette histoire est présentée au passé, elle continue chaque jour, et c’est justement à nous de faire en sorte qu’elle puisse réellement être racontée au passé, et pas au présent ni au futur. Quant allons-nous bouger et faire en sorte que soit tout le monde puisse frauder tranquillement, soit pour que l’ensemble des fraudeurs soit dans l’impossibilité de se trouver au dessus des lois.
C’est à nous d’agir puisque personne ne le fera à notre place, et surtout pas l’un de nos politiques qui profite bien du système sans dénoncer quoi que ce soit qui puisse faire bouger le mouton dans le bon sens.
Faut-il attendre que nous soyons au même niveau que le peuple grec? Nous n’en sommes pas loin, et pourtant, cela ne bouge pas, ou si peu…

Source. http://lesmoutonsenrages.fr/2016/02/16/en-savoir-un-peu-plus-sur-la-fraude-fiscale-en-france/#more-92180

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s