FACEBOOK NOUS ESPIONNE AUSSI LA NUIT..

Une conversation avec une connaissance, m’a sidérée. Adepte inconditionnelle de « aïe-phone » et de « face de bouc », ce truc social où on étale sa vie sans complexe, elle est persuadée, n’avoir affaire qu’à ses « amis-es ».  Je lui faisais remarquer que, mettre des photos de ses petits enfants, c’est prendre le risque qu’elles soient récupérées par des pervers. Évidemment, têtue et bornée, rien à faire pour la convaincre, seule réponse « tu n’y comprends rien, tu n’y vas jamais, et puis c’est plein de protections » bla-bla-bla… Et pourtant… D’autres se sont penchés sur la question.. J’espère que cet article fera réfléchir, ceux et celles qui pensent que ce réseau peut être paramétré, pour rester dans un cercle privé. Je pense aussi aux jeunes (et moins jeunes) imprudents, qui n’ont pas conscience que sur Internet, rien ne se perd, ni ne s’oublie. Partagez!!

image


Un journaliste de Libération a découvert à quel point il était facile de connaître les activités nocturnes de ses amis.
Imaginez que vous venez de passer une mauvaise nuit. Vous vous connectez sur Facebook au réveil et quelques heures plus tard, un de vos amis vous aborde: « Ça va pas trop fatigué? Tu as fait une insomnie? » Bizarre, comment pourrait-il être au courant si vous ne lui avez rien dit? En réalité, espionner quelqu’un est devenu un jeu d’enfant sur Facebook selon article de Libération..

  

image

En récoltant automatiquement les données d’activité de la messagerie de Facebook, un journaliste a pu observer à quelle heure ses amis allaient se coucher, quand ils se réveillaient, leurs insomnies ou leurs soirées festives. Depuis 2014, le réseau a rendu l’utilisation de Messenger obligatoire. « La plateforme en a profité pour afficher la dernière période d’activité connue de nos contacts. Ainsi, si l’un de mes amis a été actif il y a dix minutes, il sera inscrit à droite de notre écran en face de son nom: 10min. C’est ce temps qui me permet de tracer mes proches », écrit Gurvan Kristanadjaja.

Grâce à un outil disponible en ligne, il a réussi à deviner les cycles de sommeil de ses contacts. « Il me suffit pour cela de m’intéresser à la longue période d’inactivité nocturne en partant du principe que, grâce aux applications Facebook, le réflexe quotidien de beaucoup d’utilisateurs est de s’y rendre au coucher et au lever. » Et quand il vérifie ses hypothèses auprès de ses amis, elles sont souvent exactes, ce qui a eu le don de les effrayer. « Tu m’espionnes là? »

« Que l’on puisse observer le dernier temps de présence d’un de nos amis sur Facebook est anodin. Si ces données sont récupérées et agrégées les unes aux autres, cela devient intrusif », indique le journaliste de Libé. Il donne aussi l’exemple d’une connaissance qui se sert de Facebook pour surveiller sa copine à distance. « Un jour, elle m’a dit qu’elle allait se coucher à 22h30. Je l’ai crue, mais à 1h30 du matin alors qu’elle ne répondait plus à mes SMS depuis quelques heures, j’ai vu qu’elle avait été active il y a deux minutes. »

Pour Soren Louv-Jansen, le développeur de l’outil décrit plus haut, peu de gens se rendent compte des données qu’ils fournissent à Facebook. « La plupart d’entre eux pensent qu’ils sont « invisibles » tant qu’ils ne postent pas de contenu. Mais ils ne le sont pas. La seule façon qu’ils en prennent conscience, est de leur faire une démonstration choc. Je pense que de leur montrer que « vos amis Facebook savent quand vous dormez » en est une. »

Auteur Catherine Delvaux pour 7sur7.be

Voir aussi:

Une ado se suicide après la diffusion de ses photos intimes
Une lycéenne de 15 ans s’est jetée sous un train à Lisieux (Normandie) jeudi matin, apprend Ouest France. Elle n’a pas supporté la diffusion de photos intimes sur les réseaux sociaux.

« Faites attention quand vous publiez des photos de vos enfants sur Facebook »
Dans un communiqué, la police fédérale invite les parents à la plus grande prudence quand ils publient des photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux. « Vous ne savez jamais comment ces informations peuvent être collectées et réutilisées », lit-on sur police.be

Et…

Facebook lance un nouveau format interactif de publicité mobileSi vous rêvez de bosser pour Facebook, répondez à cette questionFacebook ajoute cinq boutons à ses « likes »

Source /lesmoutonsenrages.fr/2016/03/06/facebook-nous-espionne-aussi-la-nuit/#more-92697

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s