Erevan a perdu 18 soldats lors des combats dans le Haut-Karabakh

image

L’Arménie et l’Azerbaïdjan ont signalé samedi la reprise des hostilités dans le Haut-Karabakh, une région à majorité arménienne qui avait proclamé unilatéralement son indépendance par rapport à l’Azerbaïdjan en 1988.

Dix-huit soldats arméniens ont été tués et 35 autres blessés samedi dans le Haut-Karabakh lors de combats contre les militaires azerbaïdjanais dans cette région à majorité arménienne que se disputent l’Arménie et l’Azerbaïdjan, a annoncé samedi le président arménien Serge Sargsian.

« Selon nos données, les hostilités opposant nos militaires aux forces armées azerbaïdjanaises ont fait 18 morts et 35 blessés parmi nos soldats », a indiqué M.Sargsian lors d’une réunion du Conseil pour la sécurité nationale.

« Il s’agit des plus importants combats provoqués par l’Azerbaïdjan depuis l’entrée en vigueur du cessez-le-feu en 1994 », a ajouté le chef de l’Etat arménien.

​L’Arménie et l’Azerbaïdjan ont signalé samedi la reprise des hostilités dans le Haut-Karabakh, une région peuplée principalement d’Arméniens et qui avait proclamé unilatéralement son indépendance par rapport à l’Azerbaïdjan en 1988. Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a fait état de bombardements pratiqués par les forces armées arméniennes. Le ministère arménien de la Défense a de son côté déclaré que la partie azerbaïdjanaise « avait lancé une offensive ». Les deux pays ont fait état de pertes humaines.

Selon le porte-parole du ministère azerbaïdjanais de la Défense, Vaguif Diarkhagly, 12 soldats azerbaïdjanais ont été tués samedi pendant les hostilités et la « situation reste tendue sur la ligne de front ».

Le conflit du Haut-Karabakh a éclaté en février 1988, lorsque cette région autonome principalement peuplée d’Arméniens a annoncé son intention de se séparer de la république soviétique d’Azerbaïdjan. Les hostilités dans le Haut-Karabakh ont fait environ 15.000 morts et ont contraint près d’un million de personnes à quitter leurs foyers. Le cessez-le-feu signé le 12 mai 1994 à Bichkek (Kirghizstan) a été violé à maintes reprises par les belligérants. Le règlement pacifique du conflit fait l’objet de négociations menées depuis 1992 dans le cadre du Groupe de Minsk de l’OSCE coprésidé par les Etats-Unis, la Russie et la France.

SOURCE/ https://fr.sputniknews.com/international/201604021023897264-haut-karabakh-pertes-armeniennes/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s