Vaccination et viol des libertés fondamentales aux Etats-Unis

VIOLATION DES LIBERTES CIVILES FONDAMENTALES AMERICAINES

 Dr Lawrence B. Palevsky, M.D., pédiatre. Newsletter, septembre 2016 (Extrait)

Vaccination et viol des libertés fondamentales aux Etats-Unis

Le NVIC (National Vaccine Information Center) qualifie la proposition du CDC d’arrêter et de mettre en quarantaine les voyageurs atteints d’éruptions cutanées ou de toux, une violation des libertés civiles fondamentales. Il s’agit ici d’un cas précis de dépassement des limites.

 

« La rougeole n’est pas Ebola et la varicelle n’est pas la variole. Il ne convient absolument pas que les officiels de la Santé fassent abusivement appel à un pouvoir policier pour arrêter les gens et les mettre en quarantaine, chaque fois qu’ils pensent que quelqu’un pourrait être malade ou pourrait attraper une maladie qui est, de loin, bien moins grave que la fièvre hémorragique et la peste. »  Barbara Loe Fisher

 

« Tout ceci ouvre la possibilité de détention et de quarantaine de tous les passagers d’un avion pour un seul cas suspect de rougeole ou de varicelle. Le début de ces vacances pourrait dès lors très bien se transformer en cauchemar dans un centre de quarantaine d’aéroport. » Barbara Loe Fisher

Dr.L.B. Palevsky, M.D. Pédiatre

Dr.L.B. Palevsky, M.D. Pédiatre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s